1946 - 1947: Canadair

Search our Site



Alors que le gouvernement Américain avait ordonné à Douglas Aircraft de cesser la production des C-47 dans les 24h suivant la fin de la Seconde guerre mondiale, Benjamin W. Franklin, président de Canadair, décide d'envoyer à Oklahoma City, Ralph G. Stopps, le directeur d'usine de Canadair. Celui-ci alerte le président de la compagnie sur l'opportunité qu'il entrevoit: les compagnies aériennes sont nombreuses après la guerre à rechercher de nouveaux appareils et Stopps sécurise rapidement plus de 600 wagons de pièces et d'outillages pour le C-47. En parallèle, de nombreux C-47 sont achetés auprès des surplus de la Royal Air Force et de l'USAAF et convoyés via les airs par Don McVicar's World Wide Aviation depuis l'Angleterre, notre avion parmi eux.

canadair tca

 

Dans son livre Mosquito's racer, Don McVicar dit à ce sujet: "Bob White m'a dit ce que Canadair planifiait avec leur programme de remise à niveau Douglas. Franklin et son bras droit, Ralph Stopps qui était avec Vickers quand ils construisaient des Vedettes avant-guerre, bien longtemps avant que Canadair n'achète la compagnie, a appris qu'il y aurait une quantité phénomenale de pièces détachées pour les DC-3 et DC-3 disponibles. Apparament, Donald Douglas Senior avait décidé que ces avions étaient obsolète et ne voleraient plus dans quelques années et il était temps de se concentrer sur la construction d'avion de transports pressurisés comme le DC-6 ou d'autres développement militaires plus interessants. 
La direction de Canadair était en desaccord avec cette opinion et se rendit aux USA pour acheter des pièces de DC-3 et DC-4 au prix incroyable de 10 sous la livre. L'outillage spécialisé fut acquis au prix encore plus étonnant de 2 sous la livre.  Plus de 600 wagons de matériel provenant d'Oklahoma City, de Parkridge, Illinois et d'autres sites Douglas finirent ainsi chez Canadair. Maintenant cette décision commençait à rapporter avec la construction du North Star, basé sur le DC-4 et sur la conversion des DC-3  similaires à ceux que nous testions. Nous nous demandères si il n'y aurait pas quelques crises d'apoplexies aussi à Washinton plus tard, surtout quand ils découvriront que tous les plans du DC-4 et du DC-3/C-47 ont pris le même chemin que les pièces.... "

Wagons de pièces

À partir du premier janvier 1946, l'ancienne usine de Noorduyn situé à Cartierville, Montréal est redénommée "Usine de conversion Canadair". Les appareils sont nettoyés, l'avionique changée, les sièges passagers installés et la porte de chargement cargo remplacée par une dédiée aux passagers.

 

0
0
0
s2smodern

S'abonner à notre bulletin pour suivre nos actualités